lundi 8 juin 2015

249

Pour éviter que ce blog devienne un peu trop monomaniaque du coloc', je vais essayer d'alterner les posts. Un coup lui, un coup moi. Comme ça pas de jaloux (enfin je l'espère !)
Donc si tu suis bien, aujourd'hui on parle de couture féminine et adulte. De km de fronces et d'ourlets, de corail et de plumetis...


En ce moment, je passe plus de temps à accumuler les tissus qu'à les coudre. J'aime les imaginer dans tel ou tel projet, mais je n'arrive pas à trouver le temps et la motivation nécessaire pour les couper et les coudre. Surtout que je kiffe vraiment mes tissus et j'ai en fait peur de me planter dans le projet. Alors tant que je ne suis pas sur à 200% je ne fais rien. Et je continue de les regarder presque amoureusement !
Et des fois, il y a des gros coups de cœur, des associations patron / tissus qui se font immédiatement. C'est le cas pour cette couture. Qui est passée en pole position dans ma to do list.

A la base, je gardais ce plumetis corail (de la nouvelle collection Mondial Tissus) pour coudre une Marthe, j'en ai déjà 3, mais ça ne m'empêche pas d'en vouloir d'autre. Ou je l'imaginais aussi en blouse Carme, avec ou sans plastron. Bref, rien n'était vraiment décidé.
Et puis il y a une grosse semaine, Delphine & Morissette a publié ce #coeurdanslesyeux patron, la blouse la Rousse. Une Marthe en mieux. Sans manche raglan et avec pince de poitrine. Et puis ce volant qui remonte devant re #coeurdanslesyeux.
Je l'ai tout de suite imaginée avec mon plumetis. Voilà, la combinaison s'est faite toute seule, sans que je tergiverse pendant des heures et j'en suis fan !


C'est la première fois que je couds un patron de cette marque. Il y a toujours une petit appréhension quand on "essaie" une nouvelle créatrice. Est ce ma morphologie colle à celle de la marque ? Quelle taille prendre ? J'ai suivi le tableau des mesures (assez complet) et je suis tombée pile poile dans le 38. J'ai décidé de faire confiance et de ne pas faire de toile (nan en vrai j'avais la flemme ^^)
Comme tu peux le voir sur les photos, pas de soucis pour le 38 ! Les emmanchures ne sont pas serrées, le volume mamairesque a de la place et les pinces sont au bon endroit.

 Je vais parler tout de suite des deux - trois détails qui me chiffonnent. Le premier est la photo sur mannequin du modèle, je trouve qu'on ne se rend pas vraiment compte du tombé du vêtement. Je comprends tout à fait que Delphine & Morissette n'ai pas envie de s'exposer, mais c'est dommage pour ses patrons qui ne sont pas aussi bien mis en valeur qu'en situation "réelle" d'utilisation.
Et c'est ce qui amène à mes deux autres petites déceptions. L'une va au col et l'autre à la longueur du dos.
Ok, la description parle de col bateau, mais je n'avais pas vu à quel point il était ouvert, on voit tout le temps mes bretelles de soutien gorge et il tombe très souvent sur mes épaules. Je sais déjà que je vais redessiner ce col pour les prochaines versions.
Quand à la longueur dos, c'est super long ! Ça peut facilement arriver sous les fesses. Je trouve ça moyen niveau esthétique. Pour les prochaines blouses je vais raccourcir tout ça.


Mais ne restons pas sur du négatif ! Ce patron est quand même plutôt sympas à coudre.
Surtout grâce au pas à pas en photo. Je m'y suis référée tout le long de la couture. C'est toujours agréable de se faire rappeler dans quel sens rabattre les coutures quand on les repasse et c'est surtout top de voir des étapes de surjeteuse. D'accord tout le monde n'est pas concerné, mais on ne peut pas ouvrir les coutures au fer avec, alors je ne savais jamais quoi faire avec ces fameuses coutures !
L'étape la plus délicate est la couture de la pointe de la basque croisée. Tu peux le voir sur les photos, ma pointe n'est plus très pointue et flirte avec l'arrondie allègrement. Comme on coupe le tissus au ras de la couture, ça devenait compliqué de rattraper ça. J'ai décidé que ce n'était pas choquant et je l'ai laissé ainsi.
Le reste n'a posé aucune difficulté. J'ai juste surjeté et cousu le col au lieu d'y mettre un biais, c'est plus rapide et le rendu est pareil (voire plus léger car il n'y a pas autant de superposition de tissus). Avec un bon coup de fer à repasser, le col ne bouge pas.



 Le plumetis est le tissus parfait pour ce genre de projet. Léger pour ne pas faire montgolfière avec toutes ces fronces.
Et vu les températures actuelles, je peux te dire que je porte le plus possible cette blouse, elle laisse bien passer l'air tout en restant un minimum féminine. Bref, elle est parfaite !

3 commentaires:

  1. ça laisse passer l'air pour l'été c'est chouette ce haut, belle couleur de tissu

    RépondreSupprimer
  2. Ta blouse Rousse en plumetis est vraiment super jolie! Et c'est vrai que ce tissu a l'air agréable à porter :-)
    J'ai mon patron découpé, mon tissu trouvé, il ne me reste plus qu'à la coudre (moi aussi je pense réduire la longueur dos).

    RépondreSupprimer
  3. Tissu et patron, tous les ingrédients sont là pour un cocktail d'été rafraichissant visuellement (et pas que ... Le confort, c'est le plus important non ?).
    Très belle réalisation et qui fait envie !

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis