jeudi 19 décembre 2013

226

Le gilet précédent a été uniquement tricoté pour aller avec une robe. Mais pas de soucis à se faire pour lui, je pense le porter bien souvent avec d'autres vêtements (l'avantage d'un tricot bleu-noir !). Mais revenons à nos moutons, l'idée de me coudre cette robe m'est venue grâce au concours de T&N, alors que je cherchais une tenue géniale pour un mariage.


Ce tissu, si particulier, n'est autre que mon jupon "coucher de soleil". Jupon que je n'ai mis qu'une ou deux fois enfin de compte...
Grâce à T&N et sa super idée, j'ai tout de suite vu une robe simple, un peu cintrée, 3 trous dans ce rectangle froncé de tissus. Par chance, je n'avais fait aucune découpe pour coudre le jupon, je me suis donc retrouvée avec le coupon d'origine après l'avoir difficilement décousu (ah la surjeteuse et ses coutures...) 
Je pense que j'ai passé plus de temps à découdre qu'à coudre, mais j'avais peur de manquer de tissus et je n'ai pas osé couper au ras de la couture. En fait j'aurai pu, car j'ai eu bien assez de tissus voire trop !


Pour le modèle, je voulais laisser toute la place à l'imprimé. Adieu les plis, fronces, découpes originales... J'ai mis un peu de temps avant de trouver le bon patron, car mes Burda étaient trop compliqués et mes japonais trop amples. Ce n'est qu'à la fin que je me suis rappelée d'Ottobre, le numéro 2 (in french), printemps/été 2013, contenait exactement le modèle que je cherchais, la robe n° 14, Jewelry de son petit nom.

Ce que j'aime dans ce magazine, c'est la recherche des coupes. Pour cette robe, les pinces sont placées de manière originale (elles partent de l'emmanchure) et le dos a même droit à ses minis pinces au niveau de l'encolure.
Le devant n'est coupé quand une seule partie (pour garder entier le motif) mais Ottobre prévoit le dos en 4 pièces. Et oui 4 ! Merci les raccords foireux. Je veux bien comprendre pour le haut : pour la fermeture éclaire et pour facilité la mise en place de la doublure, mais sincèrement je ne comprends pas l'utilité de découper la partie jupe en 2 ou de découper chaque côté en partie haute et partie basse. Pour me simplifier la vie (et éviter un maximum de raccord), je n'ai coupé que 2 dos, qui vont de haut en bas, avec juste une couture au milieu pour la doublure. Car en fait après essais, je n'ai pas eu besoin de fermeture éclaire !


Ma seule et unique tentative de couture de ce magazine s'étant soldé par un échec, je me suis soigneusement mesurée pour éviter la robe trop serrée. Mes conclusions ont été de couper la robe en 38 en haut, 36 pour la taille, 38 aux hanches et 40 en bas pour avoir de l'ampleur. Pas du tout compliqué cette histoire ! Mais un résultat à la hauteur de ce que je voulais. La robe est assez cintrée mais pas trop pour éviter la fermeture éclaire. Et je dis Banco ! Car d'une je n'avais pas de fermeture adaptée sous la main et de deux j'avais une énorme flemme d'en coudre une.

Je n'ai rien compris au montage de la doublure façon Ottobre, j'ai donc préféré trouver un tuto sur le net pour la coudre, histoire de le faire dans les règles de l'art.Comme d'habitude, je suis allée me fournir chez mon fournisseur officiel : Coupe couture. Rien à redire, c'est toujours aussi claire et impeccable.

Et le point où je suis fière de moi constitue le dos. Je crois que les petites modifications apportées à Gilbert m'ont fait comprendre que je devais aussi modifier les robes, haut et jupes que je couds (chose que je ne faisais jamais avant.) Je me suis donc amusée à creuser la couture milieu dos afin de résorber ma cambrure :
  1. Avec la robe sur le dos j'ai pincé l'excédent de tissus. 
  2. J'ai demandé à Superman de faire une marque au niveau de mes doigts (l'un placé dans le creux de ma cambrure et l'autre placé au milieu du dos) et de mesurer le tissus en trop. J'avais 5cm en bas et 3cm en haut.
  3. Après avoir enlevé la robe et l'avoir plié en deux sur la couture milieu dos, j'ai marqué deux points : l'un sur la marque du bas à 2.5cm de la couture et l'autre au niveau de celle du haut à 1.5cm de la couture..
  4. Puis j'ai dessiné une magnifique courbe reliant ces deux points et la couture milieu dos, sans faire de creux, de bosses ou d'à coup.
  5. J'ai cousu sur la nouvelle ligne dessinée !
J'ai ainsi fait disparaître tous les vilains plis disgracieux que j'ai d'habitude dans le creux de mon dos. Bon, il en reste encore un peu, mais j'avais peur d'enlever trop de tissus et de ne plus pouvoir bouger ni m’asseoir avec. Et vu que je prévoyais de danser le rock, j'ai préféré rester large !

Et dernière note funky, je n'ai pas fait un ourlet droit en bas. J'aime bien ce type de bas de robe, j'ai l'impression d'avoir les jambes couvertes tout en ayant un devant assez court. Le combo parfait (surtout en hiver...)


Bon, ce n'est pas dit que je mette cette robe plus souvent que le jupon, mais au moins j'ai une nouvelle tenue pour tout ce qui est mariage, fête, réveillon... Et en bonne fille que je suis, je n'en ai jamais assez ^^

4 commentaires:

  1. Coucou j'aime beaucoup ! Et le gilet complète bien la robe et la cambrure dos est jolie ♥ A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage et ton commentaire !

      Supprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis