mercredi 27 novembre 2013

224

Le cas du pantalon (ou short ne soyons pas raciste) rose me poursuit depuis pas mal de temps... Un premier test jamais porté (trop brillant, trop apprêté, trop mal coupé), un deuxième test jamais porté (trop serré).
Faut croire que je joue toujours de malchance, ou alors c'est parce que je me lance toujours dans des trucs trop compliqués pour moi !


Mais, j'ai décidé de braver le fameux diction, jamais 2 sans 3, et je me suis à nouveau lancée dans la couture d'un pantalon rose. J'ai quand même mis toutes les chances de mon côté en utilisant un patron qui avait l'air de tomber tip top sur les différentes couturières qui s'y sont frottées. Je parle bien sur du fameux Gilbert de la République du chiffon.
Je vais être franche, les premières versions vues en lainage ne m'ont pas emballées. C'est quand des versions en tissus plus grand public sont sorties que j'ai définitivement eu le coup de foudre. Et puis à moins de 4€ le patron, je crois qu'il ne faut pas trop réfléchir et foncer !!



Bon au début, je ne pensais pas le faire en couleur aussi voyante. Plutôt un beau gris ou un profond bleu marine, comme cela si je me plante je ne vérifie pas le diction (jamais 2 sans 3), et dans des couleurs foncées le plantage est camouflé !
Et puis, un petit tour chez MT et le seul tissus qui a trouvé grâce à mes yeux était celui ci, rose donc. Un signe du ciel, je vous dis ! Je me suis alors sentie comme Indianna Jones, prête à combattre la malédiction du temple perdu du pantalon rose.

On va passer sous silence, les quelques soirées de découpage-collage du patron, puis décalcage des 10 milliards de pièces. J'ai quand même décidé de me mesurer, histoire de ne pas refaire la même merdouille que pour le short, je tombe pile poile dans un 38. Mais, en fait un 40 au niveau des hanches et des mollets (surpuissants de muscles il faut le dire ^^) aurait été parfait.
Et enfin, j'ai pu commencer à coudre, et je peux vous dire que j'ai pris mon temps. Une étape ou presque par soirée. Je suis plutôt du genre à rentrer dedans à la scie à ruban (private ébéniste joke, désolée !), mais là vu qu'on attaque direct par la poche passepoilée, j'ai tout de suite compris qu'il fallait être minutieuse et patiente.


Gros scoop de l'année, j'ai été minutieuse et patiente (je peux le faire !!!!!!!!), j'ai tout bien marqué, mesuré, repassé. Bon je ne veux pas me vanter mais pour ma première poche passepoilée, j'ai presque atteint la perfection (presque hein, faut quand même pas que je gonfle des mollets, vu qu'ils sont déjà à l'étroit dans ce pantalon). Je remercie au passage, le formidable tuto de T&N, super bien fait.

Le reste s'est passé presque sans encombre. Par contre, je n'ai pas suivi le pas à pas de Géraldine, ce n'était pas la même logique que mes autres pantalons et j'ai préféré suivre ce que je connaissais, le procédé d'Ottobre :
- Après avoir préparé tous les plis, poches, pinces et compagnie, placer les devants et les dos endroit contre endroit et coudre la couture intérieure. A ce moment là, j'ai fait une surpiqure comme sur les pantalons du commerce.
- Coudre la fourche du dos jusqu'au début de la braguette. J'ai pour ma part bien creusé la fourche dans le haut du dos, car je suis super cambrée.
- Monter la fermeture éclaire. J'ai encore suivie la manière de faire de Ottobre, super simple.
- Faire les coutures extérieures du pantalon, monter la ceinture et voilà !!!

Super simple on a dit !
Pour le montage de la ceinture, j'ai eu un énorme soucis. Les ceintures devants étaient trop courtes d'au moins 4cm chacune. Et je ne comprends vraiment pas pourquoi. J'ai du prendre la plus grande taille (le 46 je crois) pour arriver à avoir quelque chose de correct. Les autres bloggeuses n'en ont pas parlé, donc je me dis que le problème vient de chez moi, mais où ?
Sinon, j'aurai du couper la ceinture dos en deux parties, afin de pouvoir faire une couture au milieu qui s'adapte bien à ma cambrure (couture en diagonale comme celles des côtés), car là ça baille très légèrement dans le dos, mais vraiment très peu vu que j'avais déjà réglé une grande partie du problème en reprenant la fourche (et donc en faisant une ceinture dos plus petite que celle de base).


Comme dit un peu plus haut, j'ai eu un autre soucis au niveau des mollets. Le pantalon était trop court et pas assez large pour pouvoir faire un revers. Et ce pantalon sans revers fait un peu pyjama trop court ! J'ai donc du rajouter une bande en bas afin de régler ce problème, soit il faut que j'arrête le sport (mais je suis pas sur que faire une petite heure de vélo et de step par semaine soit vraiment du sport), soit il faut que je prenne une taille au dessus pour ce pantalon. 
Surtout qu'au niveau des hanches, c'est aussi un poil serré, on le voit bien sur les photos avec tous ces plis au niveau des poches. Heureusement que mon tissus a un peu d’élasthanne !


A part ces deux petits défauts, que j'ai facilement récupéré, le pantalon est tip top comme je l'espérais. J'ai déjà envie d'en refaire un autre dans une couleur plus passe partout et direct dans la bonne taille. C'est la première fois que j'ai un patron aussi compliqué et aussi bien coupé, tout tombe nickel et c'est un vrai plaisir à coudre.
Plus ça vas
 et plus je m'éloigne des patrons burda et autres japonaiseries. Par contre ceux de créateurs me lancent régulièrement des appels d'adoptions ! Dommage, que les 3/4h ne sont que des tuniques, des robes et des jupes. J'ai envie de pantalon, de pull, de manteaux. Pas vous ??

26 commentaires:

  1. Bravo, ton Gilbert est très joli, quelle belle couleur qui donne envie d'être au printemps :-/
    Si ça peut te rassurer (ou pas), ma version avait également des plis sur les côtés, vraiment les mêmes que toi, et je pensais que c'était parce que j'avais trop réduit en largeur le pantalon - mais après quelques manips' il s'est avéré qu'il fallait en fait que je modifie le point où devant de pantalon et regard de poche se rejoignent. Ce patron est super, mais manque un peu de crans de montage.
    Sinon, moi aussi je l'avais trouvé un peu court, dès la décalque, et j'avais rajouté 10 bons centimètres.
    En tout cas, re-bravo, il est trop trop beau !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, c'est rassurant de voir que l'on a eu les mêmes petits soucis ! Je ferai attention au prochain pour le point d'attache des regards de poches et la longueur du pantalon !

      Supprimer
  2. Top! J'aime beaucoup ton nouveau pantalon: la forme, la couleur..., surtout la dernière série de photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut assumer la chemise à fleurs de mémé ! Mais avec un bon pull noir ça se fait bien ^^

      Supprimer
  3. Il est canon ce Gilbert :) j'adore la couleur et il te va extrêmement bien :)

    RépondreSupprimer
  4. Il est vraiment superbe même en rose !
    Et merci pour la revue détaillée concernant la technique, et les étapes de réalisation - je trouve que ça manque sur certains blogs ! C'est important de pouvoir donner quelques modifications et/ou ajustements et/ou problèmes rencontrés sur un patron !
    Je te lis avec beaucoup de plaisir
    ... Et ce Gilbert n'en parlons pas... en rose, il est CHAR-MANT !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec toi ! C'est aussi pour ça que j'aime bien lire ton blog. La couture (et le tricot) permettent de vrais échanges de techniques / astuces... Et c'est trop bien !!

      Supprimer
  5. Très joli ton pantalon ! et merci pour le schéma Ottobre, je vais garder ça précieusement :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que pour les explications assez simples et les quelques schémas, Ottobre vaut le coup. Et puis certains de leurs patrons sont un peu plus travaillés que Burda ou les japonais, cela change !

      Supprimer
  6. Superbe, j'adore ta version ! moins non plus les version lainage ne m'ont pas emballé, mais là c'est canon !

    RépondreSupprimer
  7. Très joli en rose, au moins ça change des versions plus "hiver" et ça démontre bien qu'il est adapté à toutes saisons ce Gilbert…je crois que je vais moi aussi succomber !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, ce Gilbert a de la chance tout lui va ! Et je te pousse à succomber, il n'est pas si compliqué que cela.

      Supprimer
  8. Une impression de printemps par ce temps froid. Quelle belle version de ce pantalon.

    RépondreSupprimer
  9. Il est tout joli, et tu le portes très bien ! J'aime beaucoup porté avec des talons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les talons rendent toutes les fringues tellement plus classes ^^

      Supprimer
  10. Tu as bien fait de tenter l'expérience du rose une troisieme fois, c'était la bonne. Ce pantalon te va très bien et j'avoue qu'avec les revers rajoutés, c'est encore mieux, ça aurait peut-être trop fait pantacourt ? A multiplier en d'autres couleurs, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et les autres couleurs sont au programme !!

      Supprimer
  11. Très belle réalisation, tu as bien choisi la couleur et bien vu l'elasthane pour les mollets musclés (j'ai le meme genre de problème avec ce type de coupe), j'y penserai si je craque pour Gilbert...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l’élasthanne devient obligatoire dès qu'on tente le pantalon près du corps, sinon j'aurai trop peur de faire craquer les coutures !

      Supprimer
  12. Superbe ! J'adhère complétement pour le choix de la couleur ! Je ne me suis pas lancée mais je garde tes petits conseils de côté !

    RépondreSupprimer
  13. Ton Gilbert est très chouette, moi non plus, je n'avais pas été renversée par les versions de cet hiver, je le trouvais pas super seyant (trop court, bas trop large, ça tassait vraiment les silhouettes). Mais là, je revois mon jugement car il te va très bien.
    Vélo oblige, il me faut des pantalons... je me tâte...

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis