dimanche 10 mars 2013

208

Comme promis, je viens vous montrer un peu plus en détail ma machine de guerre. Aka MC5200 de son petit nom ^^


Trouvée chez Stecker mes meilleurs amis pour ce genre de chose (j'ai déjà commandé Suzette la surjet' chez eux et je n'ai jamais eu de soucis).
Que raconte donc Stecker sur la Bête :

1- Nouvelles fonctionnalités ... modification automatique de la plaque à aiguille en point droit : Sélectionnez le point droit et le trou de la plaque à aiguille se ferme automatiquement pour obtenir un petit trou pour garantir une bonne couture
2 - Contient 582 points dont 10 boutonnières. 
3 styles de polices alphabet. 
Mémoire
3 -Touche d'arrêt  haut / bas. 
Bouton start/stop de démarrage. 
contrôle de la vitesse
4 - Écran LCD, sélection des points, réglages
5 -Pression de pied réglable. 
Réglage de la balance des points
6 -Enfileur d'aiguille
7 - Boite d'accessoires intégrée à la table allonge. Valise rigide

Pas mal de truc en fait ! Mais quand on ne les a pas testé difficile de savoir si cela est du gadget ou de l'indispensable-question-de-vie-ou-de-mort.

Number 1 : La fameuse plaque d'aiguille qui change de taille toute seule ! La fameuse que j'ai déjà abîmée lors de la couture des sequins de mon haut à vague. Je ne vois pour l'instant pas de grand changement à part le fait qu'il est impossible de coudre avec une aiguille légèrement tordue. Au moins cela m'oblige à changer d'aiguille régulièrement !

Number 2 : Pas encore eu le temps de coudre tout les points, mais j'ai testé les différentes boutonnières et c'est bien pratique, le point pour coudre les boutons (le rêve !), l'alphabet bien sur et la mémorisation. Pratique pour faire un point décoratif en mixant tous les points de la machine. J'ai découvert une autre fonctionnalité : le miroir. Il permet de changer le sens d'un point et de jouer ainsi sur une symétrie ou pour faciliter la couture : le motif de base est vers le haut mais pour le coudre sur mon ourlet facilement j'ai besoin qu'il soit vers le bas, merci le miroir !

Number 3 : Ces boutons servent surtout à coudre sans pédale. La révolution pour moi. Car en fait la pédale n'est pas pratique à utiliser, sur mon ancienne Mac (et toutes les autres que j'ai pu utiliser) plus on appuyait fort plus on allait vite, sur celle là on peut appuyer fort ou pas c'est pareil ! la vitesse se règle sur la machine, c'est beaucoup plus difficile de doser la vitesse avec la pédale que sans, car elle commence toujours à coudre doucement puis se met rapidement à la vitesse demandée, je n'ai vraiment pas l'habitude de cela et je n'aime pas. Cela change trop mes habitudes en fait.

Number 4 : L'écran est top moumoute car, il m'indique tout ce que je ne sais pas ! Dès que je sélectionne un point il m'indique la tension idéale, la longueur du point et surtout quel pied utilisé ! Et ça c'est 'achement cool car je ne sais jamais à quoi servent les pieds. Ils sont bizarres et j'ai la flemme d'ouvrir mon manuel qui pèse 1kg pour trouver l'explication. Je peux également voir d'autres utilisations du point, bref un vrai manuel intégré !

Number 5 : Pas trop tester la pression du pressage (ahah !). Mais j'ai pu tenter de rééquilibrer la balance des points. Cette option est très utile avec du Jersey ou tout autre tissus extensible, ainsi en réglant mm par mm la balance, on peut arriver à remettre d'aplomb le motif cousu (qui est trop petit, trop grand, trop à gauche ou à droite à cause du côté je-m'étire-et-j'aime-ça du jersey) bon il ne faut pas s'attendre à un miracle non plus, le point fait toujours un peu plisser le tissus mais il est plus lisible, cela a été assez flagrant avec une phrase que j'ai voulu broder : avant la balance : illisible et tissus plissé et arpès la balance lisible avec un peu moins de plis. Ne pas oublier de remettre la balance à zéro après sinon drôles de résultats sur du coton ^^

Number 6 : L'enfileur d'aiguille pour moi était vraiment le gadget inutile par excellence. Et bien je me suis fourvoyée ! Le fait qu'il soit intégré à la Mac et qu'il soit très facile d'utilisation le rend presque parfait. On le baisse, on passe le fil et on le remonte, cela prend 3s top chrono et plus besoin de lécher le fil pour tenter de le faire passer par le mini chas de l'aiguille, ne pas y arriver, recouper le fil et ré-essayer...

Number 7 : Quand j'ai déballé la Mac, j'ai été toute contente de voir la boite de rangement et surtout de retrouver les lettres de mes pieds de biches utilisées sur l'écran de la mac à la fois à côté de leur petit trous de rangement et sur ledit pied. La bonne idée du truc et le détail qui me ravit le plus (il ne m'en faut pas beaucoup je veux bien l'avouer !), je me dis que les ingénieurs ont poussé leur réflexion jusqu'au bout et j'aime ça. Grâce à ce tout petit détail de rien du tout je peux enfin utiliser le bon pied pour le bon point et exploiter la Bête à fond !


Et puis en vrac, tous ces petits ou gros trucs qui en font une machine agréable à utiliser : 
- le coupe fil pour la canette (l'autre idée du siècle après les petites lettres sur les pieds de biches ^^) plus besoin de chercher les ciseaux partout. 
- Le bouton haut/bas et surtout le bouton point d'arrêt, celui là finit le point ou le motif avant de faire un point spécial qui ne s'en va pas : résultat plus besoin de faire des allers retours pour bloquer la couture et plus besoin de faire des sur épaisseurs moches !
- Le pied de biche de base (le A) qui peut se bloquer grâce à un petit ressort, ce qui permet ainsi de commencer facilement une couture sur une forte épaisseur de tissus. D'habitude le pied se trouve à moitié penché dans le vide à moitié sur le tissus et les griffes d'entrainement à cause de cela n'arrivent pas à entraîner le tissus, là plus de soucis le pied reste bien droit et le tissus se coud sans soucis.
- Une table de travail assez grande et un bon dégagement sur le côté.
- Les points les plus utilisés directement accessibles sur le clavier et possibilité de choisir le point sur lequel la Bête s'allume.
- Pleins de pieds livrés d'office, j'ai découvert le pied pour boutonnières, le pied qui permet de coudre les boutons (avec un point spécial), le pied pour un ourlet roulotté, le pied pour surfiler presque aussi bien qu'une surjeteuse...
- La quantité de point astronomique, et surtout la présence de point pas que décoratif tel que : le point élastique, pour les tricots, pour les surpiqûres des jeans, pour coudre les boutons, pour raccommoder  pour faire des festons, pour faire des jours type échelles... J'en passe et des meilleurs !


Et bien sur, pour finir sur la petite note qui vous faire encore croire que je suis totalement objective : les points négatifs !
- La difficulté de coudre avec la pédale, je crois que j'ai tellement l'habitude de coudre avec des pédales toutes pourries (qui passent du lent au rapide en 2s sans prévenir ou qui se bloquent en pleine couture) que je ne me fais pas à cette pédale high-tech. Je couds donc sans pédale mais je n'apprécie pas ma manière de gérer la vitesse. Je panique même parfois quand il faut arrêter de coudre en urgence car je ne sais plus comment arrêter la Bête (j'ai beau relever mon pied de mon parquet, cela ne fonctionne pas ^^) Je pense qu'il faut juste que je change ma manière de faire mais cela est assez déroutant au début !
- La sélection des points n'est pas très ergonomique surtout quand on veut se lancer dans une phrase voir un discours à broder ! C'est un peu voire beaucoup ennuyant d'aller et venir entre le pavé numérique et le bloc de rappel des points, chaque point ou lettre se traduit par un nombre et difficile de se rappeler que E = 43, S = 58 et l'espace entre chaque lettre = 89.
- Je n'ai pas encore compris comment on enregistre un motif ou une phrase dans la Bête. Je m'amuse donc à retaper à chaque fois, et c'est long !
- Il est très difficile de faire de jolis motifs ou phrases sur du tissus extensibles même avec la balance des points. Le tissus est tout plissé, tout est tassé, c'est un peu frustrant de devoir se cantonner à du coton (ou alors c'est une bonne raison d'acheter du Liberty ^^)
  

Voilà, j'espère que ce pavé pourra un jour vous aider dans la recherche de la Mac parfaite ! 
De mon côté je crois bien l'avoir trouvée ou en tout cas n'en être pas très loin. Janome reste pour moi une référence et mes expériences avec ma 1ère Mac (achetée pas très cher chez Darty), ma surjeteuse et maintenant la Bête ne font que confirmer la qualité et la robustesse de ses machines. (non je ne suis pas vendeuse Janome, mais qu'est ce qu'est beau ce que j'écris, j'en ai presque la larme à l'oeil ^^)

1 commentaire:

  1. olalala... ça à l'air génial.. mais ça fait peur .. moi j'ai un truc tout simple bas de gamme ...

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis