jeudi 3 mai 2012

172

Un petit récap' final de ce mois remplis de Hand made.
J'aurai voulu porter plus de créations, mais bon j'ai fait avec les moyens du bord et je ne suis pas mécontente ! Certains matins dans la semaine, j'ai du me creuser le ciboulot pour trouver de nouvelles associations de vêtements ou simplement oser mettre un vêtement Hand made. On m'appelle déjà mamie au travail grâce au tricot alors il faut bien un peu de courage pour sortir avec un gilet tricoté main qui sort légèrement des exigences commerciales des grandes enseignes ^^




Comme bon nombre d'entre nous, je crois que le défi m'a fait réfléchir sur mes créations et leur intégration ou non dans ma grade robe. Bon le dernier concours de T&N "Les deux font la paire" y a aussi contribué !
Mes dernières créations répondent à un nouveau critère : pouvoir les porter tous les jours avec mes autres vêtements. Cela appelle pas mal de nouveaux choix donc : le tissus, la couleur, les motifs, la coupe, le besoin réel... Je vais même un peu plus loin en ce moment en trouvant des vêtements du commerce et en les recopiant, c'est le cas de mon chemisier à col Claudine, de ma veste à doublure dorée ou du nouveau tee shirt cousu récemment.
Je fonctionne maintenant dans un autre sens, avant je craquais sur un tissus ou sur un modèle et hop je cousais sans plus me poser de questions, dorénavant je craque sur une photo de magazine, un vêtement dans un magasin ou dans ma propre garde robe et je réfléchis à quel patron et tissus utiliser pour arriver au même résultat. Beaucoup moins impulsif et beaucoup plus dans la réflexion, cela me plait !

L'étape suivant va être de coudre utilitaire, quelques gilets passe partout, un ou deux tee shirts blanc pour les jours en panne d'inspiration et surtout des pantalons qui me vont ! C'est vraiment trop galère de devoir courir les magasins pendant une journée entière avant de trouver un modèle qui tombe bien sur moi et qui me plait !

1 commentaire:

  1. Je crois qu'on est assez nombreuses à avoir ce genre de réflexion sur l'utilité de notre loisir. Comme toi, je ne cours plus les magasins de tissu : je choisis mes modèles d'abord, ensuite j'achète le bon métrage de tissu : moins de stock et une to-do list qui s'autogère, j'aime cette sensation d'ordre!

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis