jeudi 13 octobre 2011

107

Et voilà, un nouveau Défi 13. Livré tout chaud, prêt à consommer !


Il faut donc du bleu. Ça tombe bien, j'avais un écheveau tout bleu, bien pétant, limite électrique, qui traînait dans mes placards depuis 1 ans. J'avais craqué dessus dans un magasin, je l'avais imaginé en snood mais la fin de l'hiver était trop proche je ne l'avais jamais tricoté.
J'ai donc fait d'une pierre trois coups : un truc en moins au fond du placard, un snood et un défi 13. Je peux dire que cet écheveau a été rentabilisé à fond !


Alors, pour ce petit snood rien de plus facile ! Des aiguilles 15 (mes pieux anti-vampire préférés ^^), de la mèche XXL de Plassard (toute douce et des couleurs à tomber), 12 mailles, du point de riz. Et hop on tricote jusqu'à épuisement de la laine. En une heure et demie ce fut plié (super pour occuper les trajets en train qui commence à devenir fréquents)
Je n'avais pas envie d'un bouton pour fermer le snood, je ne trouve pas cela pratique. Donc une couture en décalant chaque côté pour un petit effet je-ne-sais-quoi, et voilà plus qu'à l'enfiler et surtout plus qu'à attendre un vrai froid pour ne pas crever de chaud avec !



Et pour voir la galerie pleine de bleus, c'est par ici !

5 commentaires:

  1. Très joli snood et pratique pour la saison !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ton idée de décaler la couture, je vais y penser! j'ai fait un "truc" qui doit être un snood au crochet, et je comptais m'en faire un autre, je vais reprendre ta belle idée du snood déstructuré!!
    (si ce n'est pas sous copyright!!)

    RépondreSupprimer
  3. Ton snood me parle car je suis en plein dedans aussi.Ton bleu est magnifique on aurait envie de se noyer dedans

    RépondreSupprimer
  4. j'adore : c'est simple, efficace, et dans le sujet.

    RépondreSupprimer
  5. Avec le point de riz c'est toujours réussi !

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis