dimanche 14 août 2011

93

Depuis le temps que j'en ai parlé, il était temps de la montrer cette robe méga-trop-bien !

Donc modèle C3 de la Couture au féminin (le livre 295 chez les JCA). Le truc idiot c'est que j'ai acheté ce livre en japonais à peine un mois avant qu'il ne sorte en français...
Enfin, je ne me suis pas découragée et je me suis lancée ! Et j'ai bien fait.
Bon, je me suis souvent répété la même chose pendant cette expérience couturesque : mais pourquoi je ne l'ai pas acheté en français !!! Il faut avouer quand même quelques moments de doute et d'incompréhension face ça :


Faut être dingue en fait pour coudre en japonais !
Mon plus grand désarrois fut pour la parmenture d'encolure. Je n'ai rien compris, mais quand je dis rien c'est rien du tout !! J'ai cousu, décousu et recousu, pour finir avec un truc pas très très joli ni très académique : un biais coupé en deux, retourné et cousu très près. Tous ces plis et cette quantité de tissus ont failli m'avoir !
Et bien sur après l'avoir fini, ma belle soeur m'annonce qu'elle l'a acheté en français, arghh. J'ai donc pu aller voir la bonne méthode et c'est ma foi beaucoup plus facile que mon bidouillage (coudre la parmenture seulement sur les lignes de couture des plis et des épaules, mais bien sur !)
A part cette petite déconvenue, le modèle se coud très facilement. Et l'effet parachute tant redouté des modèles japonais ne m'a pas dérangé cette fois ci, je le kiffe même (oui je suis paradoxale et alors ?)


Le tissus est juste trop bien pour cette robe : une popeline de coton de chez MT brillante ce qu'il faut, qui est à la fois légère et non transparente ! Le top du top, ma bonne dame.
Et bien sur le tissus du noeud, tout est partit de lui en fait (vu sur ma belle soeur, encore elle ^^) et un peu de biais bien fuchsias pour me faire plaisir (je crois que je développe une certaine addiction à cette couleur)


-----


Et une photo de la confirmation, avec mon évêque ! Pour la petite histoire, il y avait deux prêtres en plus de l'évêque pour confirmer la petite cinquantaine d'adultes, je voulais vraiment me faire confirmer par l'évêque, pour respecter la tradition.
J'ai tenté de bidouiller pour être dans la bonne file (sans être prise en flagrant délit de bidouillage ^^) et en fait cela ne fut pas possible. J'ai donc remis cela dans la main du hasard (ou de Dieu !) et résultat des courses, j'ai été confirmé par... Monseigneur l’Évêque himself ! Yes !
Et pour la photo finale, je me suis retrouvée sans le vouloir à côté de lui, mes parrains et mes amis étaient hilares.

Ensuite, il y eu un petit pot pour tout le monde dans les jardins de l’archevêché. Mes copains historiens de l'art étaient déjà ravis de voir cette maison de l'extérieur, mais il nous manquait l'intérieur. Alors, je suis allée demander à l'évêque une petite visite privé et il a dit oui ! Vraiment trop cool Monseigneur ^^

Résultat des courses, bonne journée malgré les quelques doutes déjà émis par ici. Et pour ces fameux doutes, je n'y pense plus et je tente de vivre ma vie de bonne catho ce qui est déjà pas si mal ^^

6 commentaires:

  1. Je connais certains qui ont fait la même chose que toi pour le même résultat :hehe:

    RépondreSupprimer
  2. Elle est de toute beauté cette robe et tu la portes à merveille

    RépondreSupprimer
  3. Très belle robe. Elle me fait envie ms j'ai pas le livre :(

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les compliments !
    Et Maf qui a fait comme moi ??

    RépondreSupprimer
  5. Gruger la file pour se faire confirmer par son Évêque...

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis