mercredi 17 novembre 2010

37

Le moral n'est vraiment pas au beau fixe en ce moment. Un peu comme le temps :

- Une éclaircie ce week-end pour un bon moment avec elles. Pas très nombreuses (c'est le moins que l'on puisse dire !), mais tellement motivées (même après 8h de vélo !) Elles sont Ma compagnie et elles me font oublier mon moral tout gris.

- Un début et milieu de semaine orageux et nuageux. Des mauvaises nouvelles qui arrivent, des conséquences qui m'infantilisent, des retardements dans mes projets, des dos cassés (et personne pour les réparer), des parents pas très contents.
Là, franchement, ce soir, je ne vois pas trop le bout du tunnel. Mais après tout, ce tunnel n'existe peut-être pas, je ne vois que les côtés négatifs des choses alors qu'il y a pleins de trucs positifs !
Bon, je n'arrive pas à me convaincre donc mon côté "je vois le verre à moitié plein" est partit en vacance pour une durée indeterminée et oui je me trouve vraiment dans un tunnel dont je n'en vois pas le bout.

Il y a quelques temps j'avais dit "année pourrie", je devais être devin ! Oui, début d'année pourrie malgrès quelques rayons de soleil qui arrivent à passer à travers la couche de nuage, mais ils sont trop petits, trop faibles pour arriver à chasser ces nuages...

3 commentaires:

  1. Ya pas de tunnel, pas de boit, pas de verre, et pas de contenu. Par contre, il fait chaud sous la véranda.

    RépondreSupprimer
  2. Hum, certes je vois que tes grandes phrases philosophiques sont aussi compréhensibles que les miennes ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je faisais deux trucs sales : du relativisme et de l'épicurisme.

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis