mercredi 30 juin 2010

16

Et oui, devant le désastre de ma vie j'ai décidé de devenir junkie et de vivre cloitrée dans une cave... Sympas non ?
Plus sérieusement, c'est devant le désastre de mon placage enfin collé sur son plateau, que j'ai décidé de le shooter à la colle vinylique au fin fond d'une cave. Et pas n'importe quelle cave, celle de Superman !
Heureusement qu'il était là hier, car quand j'ai décollé et que j'ai vu Hiroshima sur mon plateau j'ai eu les boulles. Non pire, je me suis effondrée et j'ai pleuré comme une gamine. Mais Superman a agit comme il se doit pour un super-super héros, il a appellé le proprio de la table pour avoir une rallonge de délai, il est venu me remonter le moral, il m'a installé dans sa cave et m'a filé les doubles de ses clefs pour que je puisse venir bosser quand je veux. A que je l'aime dans ces moments là !
Ce satané truc de plateau est tout gondolé, la moitié du placage n'est pas collé et l'autre moitié l'est très mal... Je vais donc être obligé d'ouvrir chaque "bosse" au cutter d'y enfourner de la colle et de serrer au serre joint. Et vu la quantité de "bosses" j'en ai pour plusieurs jours.

--

A part ça, je suis aussi à fond dans la couture, une Elsie de coupée en plus et qui me va beaucoup mieux que les deux autres, mais le dos est trop ouvert et autant sur des enfants cela ne dérange pas, autant sur (charmante) jeune femme de 25 ans c'est un peu trop à mon goût... Je me suis fait des hauts avec des bretelles en rubans, ceux là sont nickel !

Mes rattrapages sont enfin finis, et je suis assez contente de moi, surtout en Portugais je me rappellais de pleins de trucs, j'ai compris tous les énoncés, les textes et j'ai même réussit à écrire quelques lignes sur "Os rios da França", sujet très passionant n'est il pas ?

Et demain Georginou-Lapinou s'en va en vacance dans la maison familliale. Gloups ça sent vraiment le départ en camp !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci de me laisser une trace de votre passage sur votre blog !
Blogger ne me permet pas de vous répondre grâce à votre adresse mail, je réponds donc à la suite des commentaires.

A bientôt
Lirbis