lundi 19 septembre 2016

263

Qui dit mois de septembre, dit rentrée et dit bonnes résolutions ! Bon je sais, pour certains, les bonnes résolutions se prennent le 1er janvier mais mieux vaut deux fois qu'une non ? Et puis cette histoire de date ou de résolution en vrai n'a pas trop d'importance vu que je ne les respecte jamais, mais ça faisait une bonne intro à cet article ^^
Quelle est donc cette résolution ? Tout simplement, celle dont je parlais dans mon dernier article : je veux coudre et tricoter pour moi, et rien que pour moi. Deuxième article donc dans le thème "tout pour ma pomme et rien pour les autres" !


Depuis quelques mois, je passe beaucoup plus de temps à tricoter qu'à coudre. Rapport au temps que je peux consacrer à mes loisirs créatifs. Avec un puis deux bébés, ce temps s'est pas mal raccourci et j'arrive plus facilement à tricoter 5 minutes par ci ou par là qu'à coudre. J'ai toujours eu besoin de grandes plages horaires pour m'installer devant ma machine à coudre, et du calme aussi ! Bon depuis un an et demi, j'ai appris à coudre avec un assistant très intéressé par tous les boutons, mais ça ne me détend pas autant qu'avant.
Alors, pour optimiser les 10 minutes de bain, les 15 minutes de lecture tout seul ou la demie heure de vidage de placard, le tricot est parfait ! Et puis, il faut que j'éduque mes enfants à la phrase fétiche des tricoteuses : "je finis mon rang et j'arrive !" (spécial dédicace à Antigone ;-) )
Tout ça pour dire que j'ai beaucoup fait chauffer mes aiguilles, j'ai encore deux pulls à vous présenter, sans compter celui qui est actuellement en cours. 

Ce pull Robin, de Josée Paquin, est un projet de longue date. J'ai eu l'idée, il y a un peu plus de deux ans. J'avais dans ma garde robe, ce short vert un peu pétant, mais j'avais du mal à trouver un pull qui lui aille. J'ai très vite imaginé une marinière blanche et verte. Pas la peine de te dire que c'était introuvable dans le commerce, je me suis donc lancée dans la recherche du patron parfait et de la laine parfaite.



Le patron fut assez vite trouvé : le pull Robin répondait à mes envies du moment : rayure, loose, laine pas trop grosse, sans couture. Le fait qu'il soit en français était un gros bonus. Un petit tour dans la galerie des projets pour vérifier que le pull était canon sur toutes les morphologies, avec des photos de qualité ou non (souvent, j'aime la version de la créatrice mais pas du tout celles des tricoteuses, la faute à de belles photos et à un design approximatif j'imagine) et j'étais conquise.
La laine a été plus longue a trouvée. Je voulais du coton car ce pull n'allait servir qu'en été avec ce short vert (oui je suis un peu dingue de tricoter un pull en 3.5mm pour aller avec seulement un seul de mes vêtements !) et il fallait que le vert soit le plus proche possible de la couleur du short. Dur de se rendre compte des couleurs par internet. Mais, j'ai fait du mieux que j'ai pu en allant vérifier sur Raverly et en allant regarder sur un autre ordinateur pour changer d'écran. Après toutes ces recherches, mon choix s'est porté sur le coton Safran de Drops en coloris vert et écru (18 et 04 chez Kalidou), à la réception le vert était un peu plus "fade" que ce que j'imaginais. Fade dans le sens moins lumineux, plus mat que le vert de mon short. Mais, les deux fonctionnent quand même bien ensemble.

 Et pendant l'été 2014, j'ai commencé à le tricoter. C'est un top down, on commence par le haut et on finit en bas, avec des manches raglans. Aucune difficulté dans le patron, c'est une méthode ultra courante.
Mais, au cours d'une après midi avec des copines, je me suis totalement plantée dans mon raglan. Au lieu d'augmenter tous les deux rangs, je l'ai fait tous les rangs ! Et oui, comme on tricote en rond, il n'y a pas de rang envers et il faut être un minimum concentré pour ne pas se planter.
Et comme j'étais enceinte de l’Héritier, en plein dans mon premier trimestre je-pleure-je-déprime-je-ne-fais-rien-de-mes-journées j'ai laissé tomber.
L'année est passée, puis l'été, puis une nouvelle année et nous voilà au printemps 2016, avec une Lirbis toute motivée pour le tricot et une grosse envie de vider ses placards de ses encours. Mon projet de l'été était tout trouvé : terminer le pull Robin et enfin débarrasser mon stash de toutes ses pelotes.



Pour rependre le tricot sereinement, j'ai décidé de tout détricoter, de faire un échantillon et de recommencer de zéro.
J'ai tricoté la taille M, mon échantillon était un poil plus petit et je ne voulais pas trop d'aisance, c'était parfait.

J'ai pas mal modifié le patron pour avoir le pull parfait :
- L'encolure est moins large : j'ai suivi les instructions de la taille XS.
- La séparation des manches et du corps a été faite plus tôt que prévu. Je ne voulais pas de manches trop chauve souris, j'ai séparé après la troisième rayure.
- Je n'ai pas fait les diminutions du corps, pour avoir un corps tout droit et pas en trapèze inversé. Car comme j'ai séparé les manches plus tôt, mon corps était moins large.
- J'ai fait beaucoup moins de rang raccourcis dans le dos que prévu. Je trouvais que le pull descendait trop bas. Résultat je n'en ai pas fait assez et ces quelques rangs raccourcis comblent à peine mon dos voûté.

Et la grande nouveauté de ce projet a été le test des aiguilles 23cm pour tricoter les manches en rond sans magic loop. Après un début plutôt compliqué, la prise en main est quand même très aléatoire, j'ai réussi à trouver une méthode. Et je peux t'assurer que c'est super agréable de tricoter sans passer son temps à tirer sur les câbles et à changer les mailles d'aiguilles. La tenue reste très périlleuse et j'ai toujours l'impression que je vais perdre mes mailles et mes aiguilles à tout instant, mais le confort de tricot vaut bien tous ces efforts.

J'ai trouvé le patron très bien expliqué, avec des points réguliers pour connaitre le nombre de mailles et ou de cm qu'il nous faut. J'ai découvert une super désigneuse de patron et mon en cours du moment est d'elle aussi !
La laine a été une bonne découverte, le brin ne se dédouble que très peu, le rendu est très régulier ce qui est rare avec le coton. Et le pull ne pèse même pas une tonne ! Le choix des couleurs est dingue comme d'habitude avec Drops. Par contre ce n'est pas du tout un coton brillant comme celui de Cascade Yarns, il est très mat.


Pour éviter l'effet escalier au niveau du changement de couleur des rayures, j'ai testé la méthode de Drops, qui consiste à relever la maille du rang précédent et à la tricoter avec la première maille de l'autre couleur. Ce n'est pas clair du tout ce que j'explique mais la vidéo en lien est très bien faite ! Le résultat n'est pas parfait, mais je ne crois pas qu'une méthode parfaite existe, mais de loin ça passe sans soucis. Comme tu peux le voir sur la photo au dessus.

J'ai adoré tricoté ce pull, les rayures le font monter super vite et on se rend bien compte de l'avancé du travail, surtout pour les manches.
Bref les rayures c'est la vie !

lundi 12 septembre 2016

262

Hop hop hop, on perd pas le nord et on continue le podcast créatif, 5ième épisode aujourd'hui !


Voici en détail tout ce dont je parle dans la vidéo :

Projet terminé :
- Pull Robin de Josée Paquin. En Safran de Drops, coloris 18 et 04.
- Blouse Selma de Passion Smocks. En coton Véritas (+ Smocks)

Projets en cours :
- Gilet Cooney de Josée Paquin. En Coast de Holst Garn, coloris Denim et Lace de Malabrigo, en coloris Brisa 224
- Blouse Rosamée de Citronille. En Coton tatouée pour la journée de Aime comme Marie.
- Blouse Pancake de Waffle Patterns. En voile de coton Mondial tissus + Smocks
- Shawl Good Vibes de Nadia Crétin-Lechenne. En LBA Yarn, MCN Light et Mérino Singles. Coloris Confetti Cake et Hiloko

jeudi 8 septembre 2016

261

Youhou ! Le retour de la couture pour ma pomme.
Et cet article va lancer une série de narcissisme pur avec que des trucs pour moi. C'est l'effet mère de famille, quand j'ai un peu de temps sans mes chers enfants je ne veux penser qu'à moi et à personne d'autre (dommage pour Superman ^^)


Tu m'excusera la mine un peu défaite, le cheveux qui s'affaisse et le teint 100% sans trucage les-nuits-sont-courtes mais j'ai profité d'un mini répit dans mon emploi du temps pour vite faire cette séance photo. Et j'ai préféré perdre mon temps à repasser cette blouse plutôt qu'à me maquiller. Le vêtement avant tout !

Aujourd'hui on va donc parler de ma créatrice chouchou avec mon nouveau passe temps chouchou. Ou comment mixer Pauline Alice et smocks.
Et oui, une énième version de la blouse Carme. Tu peux voir les précédentes ici, et enfin ici. Une grande histoire d'amour qui est loin d'être finie.
Mais pour une fois, je ne suis pas partie du patron mais d'une nouvelle technique que j'ai appris en janvier : les smocks. Je bavais devant les belles photos de Karen et je rêvais d'apprendre à smocker. Et j'ai eu de la chance car elle est venue donner un cours à Lyon en début d'année, je me suis très rapidement inscrite et j'ai pu passer une après midi avec la reine des smocks et d'autres passionnées. C'était vraiment super chouette !
Une fois sortie du cours, j'ai tout de suite imaginé un projet couture qui mettrait en valeur ces broderies. Je n'ai pas eu besoin de chercher longtemps le patron : j'allais smocker le plastron de la blouse Carme !


Le tissus a été assez vite choisi aussi. Je n'ai pas vraiment eu le choix en fait.
Car vois tu, avant de broder, il faut plisser ton tissus. Et soit tu utilises une machine super tsoin tsoin, soit tu plisses à la main. Et pour plisser à la main, tu as besoin d'un tissus avec des petits carré (appelé Zéphyr) pour arriver à faire des lignes de plis bien régulières et droites.
Sauf que je n'avais pas envie de perdre du temps à commander le Zéphyr, j'ai donc fouillé mon stock pour trouver le tissus à petit carreau parfait (on peut utiliser du vichy aussi).
Cette cotonnade de Mondial Tissus est la même que celle utilisée pour la barboteuse du Coloc'. Le tissus, à l'époque, m'avait tellement plu que j'en avais racheté avant que le magasin n'en ai plus. Et entre ce coupon racheté et les chutes de la barboteuse, j'ai eu pile poile ce qu'il fallait pour me coudre une blouse Carme smockée mais avec manches courtes !


Le plus long, comme tu t'en doutes, a été de passer les fil de fronces. Je crois avoir mis 6h pour chaque côté du plastron. Je ne suis pas très rapide en couture à la main, mais devant une bonne série ou pendant le bain du coloc' ça passe tout seul !
Une fois fait, j'ai pu m'amuser à enfin broder. Et ce qui est cool dans les smocks c'est que tu as les fils de fronce et les plis qui te permettent de faire quelque chose de très régulier. Le plus dur a été de choisir les motifs. J'ai pas mal fouiné sur le net pour trouver de l'inspiration et ma foi je suis assez contente du résultat.

Le montage a été un peu plus compliqué. Car ma partie smockée était trop courte !
J'avais pourtant bien respectée la règle du x3 pour trouver la largeur du tissus avant plissage. Mais il faut croire que je brode serré, maintenant je fais x3.5 pour être bien (x4 me donne trop de tissus). J'ai du faire du bidouillage en rajoutant une bande de tissus entre la patte de boutonnage et la partie smockée, elle se voit bien et je n'ai pas réussi à faire quelque chose de très propre.
Ensuite, j'ai du prendre mon temps et bien m'appliquer (ce qui n'est pas mon fort) pour aligner en hauteur les deux parties du plastron (au début j'avais un décalage de plus d'un cm !). Et coudre dans l'arrondi avec la surépaisseur des smocks a été assez sportif.


 Le reste de la blouse a été cousue sans aucune difficulté, c'est ma 5ième alors au bout d'un moment j'arrive à la faire les yeux fermés et les mains dans le dos ^^

J'ai fait une autre modification : je l'ai transformée en blouse de grossesse. Et oui à l'époque j'étais bien enceinte et je voulais pouvoir la porter rapidement. Comme tu le vois sur les photos, elle est aussi très bien no pregnant compatible !
Pour ça, j'ai rajouter des fronces sous le plastron (et un truc en plus à gérer entre l'arrondi et les smocks, yeah !) et j'ai allongé l'arrondi du devant au niveau de l'ourlet. Afin de pouvoir caser le gros ventre. Maintenant, le devant est plus long que le derrière, mais comme je ne le vois pas, ça ne me choque pas !


Il y a 5 mois j'avais déjà la mine défaite et le cheveux qui s'affaissent ! Je mets ça sur le compte de mes enfants, mais ça se trouve c'est naturel ^^ Et entre les deux minis séances photos, tu vas pouvoir jouer au jeu des 7 différence...

Le tissus est un poil rigide pour ce que je voulais en faire, mais avec l'été caniculaire j'étais assez contente d'avoir cette blouse / toile de tente pour ne pas avoir trop chaud.
Et puis bien sur, je suis raide dingue des smocks et j'ai hâte de te montrer les autres vêtements smockés !

Et si tu veux voir la blouse en mouvement, rendez vous sur mon premier podcast créatif

mercredi 20 juillet 2016

260




 Colomban 

Depuis un bon mois et demi, nous sommes quatre.
Mister C. est un petit bébé parfait qui me laisse un peu de temps pour tricoter et qui supporte sans sourciller les câlins musclés du coloc' !

Et en attendant de futurs articles (pleins de choses à montrer, il faut juste que je trouve le courage pour les photos ^^), voici un nouvel épisode de mon podcast créatif, tu verras je ne suis pas restée inactive tout ce temps


Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo :

Projet terminé :
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood 18 et Cotone Mako coloris 90469.

Projets en cours :
- Pull Robin de Josée Paquin. En Safran de Drops, coloris 18 et 04.
- Inara Wrap d'Ambah O'Brien. En Mérino Extra Fine et Coton Mérino de Drops. Coloris 01, 02, 03, 04, 05, 13, 20 et 27 en Mérino et 09 et 16 en Coton Mérino.
- Shawl Good Vibes de Nadia Crétin-Lechenne. En LBA Yarn, MCN Light et Mérino Singles. Coloris Confetti Cake et Hiloko
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)
- Blouse Selma de Passion Smocks. En coton Véritas (+ Smocks)

vendredi 20 mai 2016

259

J'ai pris un peu de temps pour enregistrer le troisième épisode de mon podcast créatif. J'ai enfin réussi à passer sous la barres des 45 minutes ! Ce qui me paraît être une bonne durée.

Et si il y a la moindre remarque, suggestion, question, je suis là pour y répondre ! Bon visionnage.


Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo :

Projets terminés :
- Gilet Sunnyside de Tanis Fiber Arts en Phildar Lambswool, coloris Paon.
- Guimpe à col des Intemporels pour bébés, tome 2. En coton Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette
- Doudou Gudule de Tendre Crochet. Laine à chaussettes

Projets en cours :
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood 18 et Cotone Mako coloris 90469.

Divers :
- Tuto col Claudine et patte de boutonnage
http://3petitesfourmis.canalblog.com/archives/2011/02/17/20414407.html


lundi 9 mai 2016

258

Des siècles que je n'ai pas tricoté pour moi ! (Mon dernier projet remonte à avril 2014, deux ans quand même...) Mes dernières réalisations étaient des pulls et comme je ne les portais pas (trop court, pas la bonne couleur, trop serré...) j'ai arrêté le tricot adulte pour me pencher vers la version layette.

Mais c'était sans compter sur Instagram et ses tentations. En début d'année, on a vu fleurir un peu partout un joli shawl, répondant au doux nom de Solaris. Du point mousse, des rayures, une forme intéressante, des possibilités en terme de couleur quasi infinies. Il m'a plu tout de suite ou presque !
Et en allant zieuter la page Ravelry, je suis tombée en amour devant ce projet : un Solaris en blanc avec un dégradé de noir / gris; Du très simple, qui se porte avec tout. C'était décidé, j'allais moi aussi tricoter mon Solaris !


Avant de partir dans les explications, il faut que je t'avoue un truc. Je ne suis pas très fan des shawls tricotés main. Car je porte au quotidien des écharpes unies, toutes simples. J'en ai une très grande collection par contre, car j'aime assortir mon écharpe à ma tenue et il est impensable pour moi de sortir sans cet accessoire (je suis frileuse du cou !). Alors, tous ces shawls me paraissent un peu compliqués à intégrer dans une tenue, car je les trouve souvent trop voyants, difficiles à placer (on ne va pas se mentir, le beau motif géométrique ou la dentelle autour du cou ne ressortent pas du tout !) ou avec une forme qui ne me convient pas.
Mais, j'ai décidé de passer outre mes préjugés pour ce modèle ci. Sa forme et son motif assez simple permet une bonne adaptation à l'univers des shawls fait main ^^



En ce moment, j'essaie de vider mon stock de laine. Pour être plus précise, je vais farfouiller dedans avant de commencer un projet pour essayer d'acheter le moins possible. Placards qui débordent, écheveaux qui prennent la poussière, budget pas extensible... Je crois qu'on a toutes les mêmes problématiques autour de ce fameux stash ! Et puis entasser pour entasser ne me plait pas trop, mais il faut arriver à concilier nos envies du moment avec ces laines qui pour certaines datent d'il y a plus de 5 ans, pas facile comme exercice.
Ce tricot est presque 100% issu de mon stock (j'ai du racheter de la laine blanche pour pouvoir finir), c'est une grande réussite pour moi ! En fait, je me suis décidée à tricoter Solaris une fois que j'ai trouvé le combo gagnant dans mon stock. Sinon, je ne l'aurai pas fait, car je n'ai pas réellement besoin d'un shawl dans ces couleurs là (le bleu est LA couleur que je porte le plus et je dois avoir une bonne sizaine d'écharpes bleues ^^)

Pour les présentations :
- La laine blanche est de la Lace de Drops, coloris 0100 naturel (70% alpaga - 30% soie), achetée pour faire un pull mais délaissée car l'échantillon ne convenait pas du tout. J'avais 2 écheveaux de 100gr en stock (800m chacun), pour avoir le bon numéro d'aiguilles, je l'ai tricoté en double.
C'est une laine très douce et un peu poilue, agréable à tricoter et à porter. J'aime beaucoup cette qualité.
- La laine bleu est une Zauberball de Schoppel Wolle, coloris 2134 Blue Eyes (75% laine - 25% nylon), laine à chaussette utilisée pour des chaussettes (oui j'ai aussi eu cette période là, vite arrêtée car je n'en porte pas au quotidien !). J'avais tricoté une chaussette seulement avec, la pelote était donc encore bien pleine. J'ai trouvé que ce dégradé (du noir au bleu pétant) irait parfaitement bien dans un Solaris.
C'est une laine un peu rêche et sèche qui change de grosseur suivant la couleur, c'est un peu déstabilisant et je ne suis pas sur qu'à porter au niveau des pieds ce soit très agréable. Mais en petite touche dans un shawl c'est parfait.


Le métrage et le numéro d'aiguille correspondait à peu près, je me suis lancée avec beaucoup de plaisir dans le tricot. Le gros bonus étant d'avoir le patron en français. Je l'ai trouvé très bien et très simplement écrit. L'essentiel était là sans surcharge d'information. J'ai juste eu du mal à comprendre le système des rangs raccourcis, mais une petite vidéo youtube et le problème était réglé !
Les répétitions se sont enchaînées très vite et en une grosse semaine, je suis arrivée à la quatrième insertion de couleur. J'ai pesé ma laine blanche, il m'en restait pile la moitié (50 gr de chaque écheveau). Après vérification de la taille, je me suis rendue compte que mon shawl était plus petit que prévu, et vu ce qu'il me restait en laine, j'ai décidé de faire une cinquième répétition avant la mer de point mousse à trou-trous et la bordure finale.
Je ne vais pas faire durer le suspens trop longtemps, il m'a manqué de la laine et mon shawl est immense ! J'aurai mieux fait de m'abstenir de la tricoter cette cinquième répétition ! Donc, si il te reste 50% de laine après la quatrième répétition c'est très bien. La fin du shawl étant très gourmande en métrage.


Autre petit changement, je n'ai fait que 8 rangs en couleur sur la bordure, au lieu des 9 préconisés. J'avais assez de laine, mais le dégradé de couleur était équilibré comme cela donc je n'ai pas voulu rajouter un rang supplémentaire.
Car toute la difficulté de ce projet a résidé dans ma Zauberbell. J'ai du couper le fil à certains moments pour avoir un joli dégradé de couleur, sinon j'allais me retrouver avec trois répétitions de rangs raccourcis en bleu pétant et aucune en noir par exemple. Les changements de couleur se faisaient assez vite, mais ensuite certaines couleurs avaient un métrage plus conséquent que d'autres. Ce n'est pas très dérangeant pour des chaussettes, mais là ça allait faire foirer tout le shawl !


 A part ça, ce tricot a été très agréable à faire. Les répétitions ne font que 8 rangs, donc pas le temps de se lasser ! Ça donne plutôt envie d'en commencer une autre au lieu d'aller se coucher ou de faire à manger, si tu vois ce que je veux dire.
J'ai beaucoup aimé sa construction (d'une pointe à l'autre) qui évite les rangs trop longs sur la fin (contrairement aux shawls en demi lune). J'ai l'impression que ce type de construction avec du point mousse et des rangs raccourcis est très à la mode dans la tricot-sphère, j'en vois beaucoup, parfait pour se lancer dans ce genre de projet.


Comme tu peux le voir, mon Solaris est immense, je peux m'emmitoufler dedans. Et avec la Lace de Drops, je ne risque pas d'avoir froid. C'est un peu son problème en fait, il tient un peu trop chaud pour le printemps, et je ne te parle même pas de l'été ! J'espère le ressortir en automne prochain et ne pas le laisser prendre la poussière au fond d'un tiroir.

dimanche 24 avril 2016

257

Après deux semaines intensives en couture et tricot, je reviens avec mon deuxième épisode de podcast créatif.
Maintenant, il faut que je trouve le temps de tout prendre en photo pour pouvoir en parler en long, en large et en travers sur ce blog ^^

Et si il y a la moindre remarque, suggestion, question, je suis là pour répondre ! Bon visionnage.



Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo

Coutures finies :
- Pyjama Moïse de Valantoine. En molleton Mondial Tissus et coton "raton laveur" La Droguerie. Broderie Bobinette et Souricette.
- Pyjama Moïse de Valantoine en molleton bleu marine d'Agnès B et coton bleu marine à pois doré de Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette.
- Gigoteuse en voile de coton beige et bleu marine de Mondial Tissus.

Coutures en cours :
- Guimpe à col des Intemporels pour bébés, tome 2. En coton Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette

Coutures à venir
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)

Smocks à venir
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus.

Tricots finis :
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Holst Garn Coast, coloris Denim.

Tricots en cours :
- Gilet Sunnyside de Tanis Fiber Arts en Phildar Lambswool, coloris Paon.

Tricots à venir
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood et Cotone Mako coloris marron.

Crochet en cours :
- Doudou Gudule de Tendre Crochet. Laine à chaussettes