mercredi 20 juillet 2016

260




 Colomban 

Depuis un bon mois et demi, nous sommes quatre.
Mister C. est un petit bébé parfait qui me laisse un peu de temps pour tricoter et qui supporte sans sourciller les câlins musclés du coloc' !

Et en attendant de futurs articles (pleins de choses à montrer, il faut juste que je trouve le courage pour les photos ^^), voici un nouvel épisode de mon podcast créatif, tu verras je ne suis pas restée inactive tout ce temps


Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo :

Projet terminé :
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood 18 et Cotone Mako coloris 90469.

Projets en cours :
- Pull Robin de Josée Paquin. En Safran de Drops, coloris 18 et 04.
- Inara Wrap d'Ambah O'Brien. En Mérino Extra Fine et Coton Mérino de Drops. Coloris 01, 02, 03, 04, 05, 13, 20 et 27 en Mérino et 09 et 16 en Coton Mérino.
- Shawl Good Vibes de Nadia Crétin-Lechenne. En LBA Yarn, MCN Light et Mérino Singles. Coloris Confetti Cake et Hiloko
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)
- Blouse Selma de Passion Smocks. En coton Véritas (+ Smocks)

vendredi 20 mai 2016

259

J'ai pris un peu de temps pour enregistrer le troisième épisode de mon podcast créatif. J'ai enfin réussi à passer sous la barres des 45 minutes ! Ce qui me paraît être une bonne durée.

Et si il y a la moindre remarque, suggestion, question, je suis là pour y répondre ! Bon visionnage.


Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo :

Projets terminés :
- Gilet Sunnyside de Tanis Fiber Arts en Phildar Lambswool, coloris Paon.
- Guimpe à col des Intemporels pour bébés, tome 2. En coton Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette
- Doudou Gudule de Tendre Crochet. Laine à chaussettes

Projets en cours :
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood 18 et Cotone Mako coloris 90469.

Divers :
- Tuto col Claudine et patte de boutonnage
http://3petitesfourmis.canalblog.com/archives/2011/02/17/20414407.html


lundi 9 mai 2016

258

Des siècles que je n'ai pas tricoté pour moi ! (Mon dernier projet remonte à avril 2014, deux ans quand même...) Mes dernières réalisations étaient des pulls et comme je ne les portais pas (trop court, pas la bonne couleur, trop serré...) j'ai arrêté le tricot adulte pour me pencher vers la version layette.

Mais c'était sans compter sur Instagram et ses tentations. En début d'année, on a vu fleurir un peu partout un joli shawl, répondant au doux nom de Solaris. Du point mousse, des rayures, une forme intéressante, des possibilités en terme de couleur quasi infinies. Il m'a plu tout de suite ou presque !
Et en allant zieuter la page Ravelry, je suis tombée en amour devant ce projet : un Solaris en blanc avec un dégradé de noir / gris; Du très simple, qui se porte avec tout. C'était décidé, j'allais moi aussi tricoter mon Solaris !


Avant de partir dans les explications, il faut que je t'avoue un truc. Je ne suis pas très fan des shawls tricotés main. Car je porte au quotidien des écharpes unies, toutes simples. J'en ai une très grande collection par contre, car j'aime assortir mon écharpe à ma tenue et il est impensable pour moi de sortir sans cet accessoire (je suis frileuse du cou !). Alors, tous ces shawls me paraissent un peu compliqués à intégrer dans une tenue, car je les trouve souvent trop voyants, difficiles à placer (on ne va pas se mentir, le beau motif géométrique ou la dentelle autour du cou ne ressortent pas du tout !) ou avec une forme qui ne me convient pas.
Mais, j'ai décidé de passer outre mes préjugés pour ce modèle ci. Sa forme et son motif assez simple permet une bonne adaptation à l'univers des shawls fait main ^^



En ce moment, j'essaie de vider mon stock de laine. Pour être plus précise, je vais farfouiller dedans avant de commencer un projet pour essayer d'acheter le moins possible. Placards qui débordent, écheveaux qui prennent la poussière, budget pas extensible... Je crois qu'on a toutes les mêmes problématiques autour de ce fameux stash ! Et puis entasser pour entasser ne me plait pas trop, mais il faut arriver à concilier nos envies du moment avec ces laines qui pour certaines datent d'il y a plus de 5 ans, pas facile comme exercice.
Ce tricot est presque 100% issu de mon stock (j'ai du racheter de la laine blanche pour pouvoir finir), c'est une grande réussite pour moi ! En fait, je me suis décidée à tricoter Solaris une fois que j'ai trouvé le combo gagnant dans mon stock. Sinon, je ne l'aurai pas fait, car je n'ai pas réellement besoin d'un shawl dans ces couleurs là (le bleu est LA couleur que je porte le plus et je dois avoir une bonne sizaine d'écharpes bleues ^^)

Pour les présentations :
- La laine blanche est de la Lace de Drops, coloris 0100 naturel (70% alpaga - 30% soie), achetée pour faire un pull mais délaissée car l'échantillon ne convenait pas du tout. J'avais 2 écheveaux de 100gr en stock (800m chacun), pour avoir le bon numéro d'aiguilles, je l'ai tricoté en double.
C'est une laine très douce et un peu poilue, agréable à tricoter et à porter. J'aime beaucoup cette qualité.
- La laine bleu est une Zauberball de Schoppel Wolle, coloris 2134 Blue Eyes (75% laine - 25% nylon), laine à chaussette utilisée pour des chaussettes (oui j'ai aussi eu cette période là, vite arrêtée car je n'en porte pas au quotidien !). J'avais tricoté une chaussette seulement avec, la pelote était donc encore bien pleine. J'ai trouvé que ce dégradé (du noir au bleu pétant) irait parfaitement bien dans un Solaris.
C'est une laine un peu rêche et sèche qui change de grosseur suivant la couleur, c'est un peu déstabilisant et je ne suis pas sur qu'à porter au niveau des pieds ce soit très agréable. Mais en petite touche dans un shawl c'est parfait.


Le métrage et le numéro d'aiguille correspondait à peu près, je me suis lancée avec beaucoup de plaisir dans le tricot. Le gros bonus étant d'avoir le patron en français. Je l'ai trouvé très bien et très simplement écrit. L'essentiel était là sans surcharge d'information. J'ai juste eu du mal à comprendre le système des rangs raccourcis, mais une petite vidéo youtube et le problème était réglé !
Les répétitions se sont enchaînées très vite et en une grosse semaine, je suis arrivée à la quatrième insertion de couleur. J'ai pesé ma laine blanche, il m'en restait pile la moitié (50 gr de chaque écheveau). Après vérification de la taille, je me suis rendue compte que mon shawl était plus petit que prévu, et vu ce qu'il me restait en laine, j'ai décidé de faire une cinquième répétition avant la mer de point mousse à trou-trous et la bordure finale.
Je ne vais pas faire durer le suspens trop longtemps, il m'a manqué de la laine et mon shawl est immense ! J'aurai mieux fait de m'abstenir de la tricoter cette cinquième répétition ! Donc, si il te reste 50% de laine après la quatrième répétition c'est très bien. La fin du shawl étant très gourmande en métrage.


Autre petit changement, je n'ai fait que 8 rangs en couleur sur la bordure, au lieu des 9 préconisés. J'avais assez de laine, mais le dégradé de couleur était équilibré comme cela donc je n'ai pas voulu rajouter un rang supplémentaire.
Car toute la difficulté de ce projet a résidé dans ma Zauberbell. J'ai du couper le fil à certains moments pour avoir un joli dégradé de couleur, sinon j'allais me retrouver avec trois répétitions de rangs raccourcis en bleu pétant et aucune en noir par exemple. Les changements de couleur se faisaient assez vite, mais ensuite certaines couleurs avaient un métrage plus conséquent que d'autres. Ce n'est pas très dérangeant pour des chaussettes, mais là ça allait faire foirer tout le shawl !


 A part ça, ce tricot a été très agréable à faire. Les répétitions ne font que 8 rangs, donc pas le temps de se lasser ! Ça donne plutôt envie d'en commencer une autre au lieu d'aller se coucher ou de faire à manger, si tu vois ce que je veux dire.
J'ai beaucoup aimé sa construction (d'une pointe à l'autre) qui évite les rangs trop longs sur la fin (contrairement aux shawls en demi lune). J'ai l'impression que ce type de construction avec du point mousse et des rangs raccourcis est très à la mode dans la tricot-sphère, j'en vois beaucoup, parfait pour se lancer dans ce genre de projet.


Comme tu peux le voir, mon Solaris est immense, je peux m'emmitoufler dedans. Et avec la Lace de Drops, je ne risque pas d'avoir froid. C'est un peu son problème en fait, il tient un peu trop chaud pour le printemps, et je ne te parle même pas de l'été ! J'espère le ressortir en automne prochain et ne pas le laisser prendre la poussière au fond d'un tiroir.

dimanche 24 avril 2016

257

Après deux semaines intensives en couture et tricot, je reviens avec mon deuxième épisode de podcast créatif.
Maintenant, il faut que je trouve le temps de tout prendre en photo pour pouvoir en parler en long, en large et en travers sur ce blog ^^

Et si il y a la moindre remarque, suggestion, question, je suis là pour répondre ! Bon visionnage.



Voici en détail, tout ce dont je parle dans cette vidéo

Coutures finies :
- Pyjama Moïse de Valantoine. En molleton Mondial Tissus et coton "raton laveur" La Droguerie. Broderie Bobinette et Souricette.
- Pyjama Moïse de Valantoine en molleton bleu marine d'Agnès B et coton bleu marine à pois doré de Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette.
- Gigoteuse en voile de coton beige et bleu marine de Mondial Tissus.

Coutures en cours :
- Guimpe à col des Intemporels pour bébés, tome 2. En coton Mondial Tissus. Broderie Bobinette et Souricette

Coutures à venir
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus. (+ Smocks)

Smocks à venir
- Barboteuse des Intemporels pour bébés. En Coton Mondial Tissus.

Tricots finis :
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Holst Garn Coast, coloris Denim.

Tricots en cours :
- Gilet Sunnyside de Tanis Fiber Arts en Phildar Lambswool, coloris Paon.

Tricots à venir
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Malabrigo Lace coloris Applewood et Cotone Mako coloris marron.

Crochet en cours :
- Doudou Gudule de Tendre Crochet. Laine à chaussettes

vendredi 15 avril 2016

256

Comme j'en parlé très brièvement sur Instagram ou mon podcast, j'ai eu la chance de participer à un test pour Solenn de De Rerum Natura.

J'avais craqué sur les quelques photos dans l'article qui parlait de cette couverture Envol. Car oui c'est une couverture. Et ça tombait super bien car j'avais la laine préconisée et surtout une grosse envie de tricoter cet accessoire pour mon petit coloc' !


J'aime beaucoup l'idée de tricoter une couverture pendant chaque grossesse, c'est un travail long qui demande de la patience et qui surtout permet de se projeter dans les mois futurs et d'imaginer son bébé tout neuf lové dedans.

J'en avais tricoté deux pour l'Héritier. Une en mélange Lace de Drops et Coast de Holst Garn, en suivant le patron de la couverture issue du livre Layette de Nadia Crétin-Léchenne, mais sans le point de semis (que du point mousse pour la bordure et du jersey endroit pour le corps donc). Cette couverture a été utilisée partout et tout le temps. D'ailleurs je ne peux que te conseiller ce mélange de laine pour une couverture : la Lace apporte une vrai douceur et la Coast beaucoup de tenue et de résistance. Après plus d'un an d'utilisation, la couverture est encore nickel, pas de bouloche ni quoi que ce soit d'autre. Et je peux te dire qu'elle a été malmené car elle nous a servi de couverture d'emmaillotage au début !


La deuxième couverture a été tricotée en Cyrano, coloris Poivre et Sel, de De Rerum Natura. Je la voulais grosse, chaude et moelleuse. Je l'ai donc tricotée en point mousse, aiguille 8 et sans patron particulier (j'ai du monter une centaine de mailles et tricoter jusqu'à la fin de mes trois écheveaux)
Elle a été très utilisée au tout début, car avec mon bébé d'hiver c'était parfait ! J'étais sur qu'il n'avait pas froid où qu'on aille. Mais elle était très grosse, pas très souple et très vite j'ai arrêté de m'en servir.


Alors tu imagines bien, que l'addition : magnifique couverture de Solenn + couverture en Cyrano inutilisée (surtout pour le petit coloc / bébé d'été) + envie de tricoter une couverture = je me lance dans le test en détricotant ma première couverture !

Moi qui pensais que détricoter n'allait me prendre que 10 minutes... Que nenni ! Il a déjà fallu détricoter + mettre en pelote ces quelques 450m de fils (150m x 3 écheveaux car je fais des joints qui ne se défont pas entre mes pelotes !). Une fois fait, je me suis rendue compte que mon fil "frisait". Impossible de tricoter avec, cela allait rendre moche. J'ai donc du mettre mon énorme et unique pelote en écheveau pour pouvoir laver la laine. Ensuite j'ai mis mon écheveau sur mon dévidoir. Mais j'avais peur que la laine ne soit pas assez tendue pour sécher sans friser. J'ai donc décidé de la passer à nouveau en pelote.
Sauf que...
En lavant mon big écheveau (qui correspondait donc à trois écheveaux si tu suis bien), j'avais fait une tonne de nœuds. Et on a passé au moins 2h avec Superman (et l'Héritier ^^) à tenter de mettre ce fichu écheveau en pelote. Bon à la fin, la pelote était trop grosse pour le bobinoir et j'ai du finir à la main. Mais nous avons vaincu ! On a juste perdu une après midi, car si j'avais un minimum réfléchit, on aurait pu gagner beaucoup plus de temps (mon idée pour une prochaine fois est de laver le projet à détricoter et de le détricoter / mettre en pelote déjà mouillé. A tester, mais ça peut faire gagner beaucoup de temps)


Après toutes ces péripéties, j'ai enfin pu me mettre au tricot. Et là... Un vrai bonheur ! C'est simple, une fois commencé les rangs de dentelle, on ne peut plus s'arrêter ! C'est addictif. Je suis vraiment fan de ce motif qui dessine comme une sorte de plante grimpante.
Comme il se tricote sur 10 rangs (et en aiguille 5.5) ça monte très vite. On a à peine le temps de commencer le motif qu'il est fini. Parfait, pas prise de tête. C'est simple, il m'aura fallu un we et une ou deux soirées pour la finir. Moi qui m'imaginais passer des semaines et des mois sur une couverture, j'étais plutôt contente.
Avec mes trois écheveaux, j'ai tricoté la petite taille (après blocage 50 x 65cm), et il me reste encore pas mal de laine vu qu'il ne faut que deux écheveaux à la base. Et là j'hésite soit à détricoter (encore !) pour faire une taille entre la petite et la moyenne (qui demande 4 écheveaux), soit à garder la laine pour faire des bonnets pour cet hiver... J'hésite, mais j'ai très envie de tricoter à nouveau ce motif ^^
Au pire, une couverture de cette taille sera parfaite pour mon coloc' d'été. Elle nous servira d'appoint et sera facile à transporter


Tu le verra surement sur les photos, mais la laine est déjà un peu "vieille". Il faut dire qu'elle a déjà vécue une première vie en tant que couverture mâchouillée et lavée. Plus le détricotage. Mais malgré tout cela, le fil est encore vraiment bien, et plus il est lavé plus il est doux.
Ce Cyrano est une qualité que j'aime beaucoup et les couleurs proposées me font de l’œil (la granit : coup de foudre absolu). Malheureusement, j'aime de moins en moins tricoter des grosses laines, mon numéro d'aiguille de prédilection est le 3.25. Alors quand je me suis retrouvée avec des 5.5 en main, j'ai eu l'impression d'être Buffy contre les vampires et de tricoter avec des pieux !
Albertine me fait bien envie, j'imagine déjà un pull Herbarium en coloris Lassi ou Galet(oui ce pull est mon nouveau chouchou !) Mais là je m'égare !


Grâce à Solenn et ses supers patrons - parce que oui, le patron est super clair et bien expliqué, tu as droit au diagramme ou au texte comme tu préfères et il y a même un tuto photo pour réaliser ces petits pompons qui font tout le charme du modèle - mon petit coloc' n'aura pas froid cet été. Il ne reste plus qu'à espérer qu'il ne fasse pas trop chaud pour pouvoir vite l'utiliser ^^

samedi 9 avril 2016

255

Un petit article un peu spécial aujourd'hui !

Après avoir regardé de nombreux podcasts créatifs (que ce soit tricot ou couture), j'ai décidé de me lancer dans cette nouvelle aventure.
Une bonne occasion pour montrer l'avancement de mes projets et même des créations pas encore mises sur le blog.

Je parle beaucoup, mais j'ai oublié pleins de trucs. Ce qui me donne déjà envie de tourner un autre épisode de ce podcast.

Bon visionnage ! Et n'hésites pas à me faire tes retours que ce soit sur la vidéo / le son ou les projets montrés.



Et voici en détail tout ce dont je parle dans cette vidéo

Tricots en cours :
- Pull Herbarium de Nadia Crétin-Léchenne en Holst Garn Coast, coloris Denim
- Inara wrap de Ambah O'Brien en Drops Mérino Extra fine et Coton Mérino
- Couverture en test pour De Rerum Natura en Cyrano, coloris Poivre et sel

Tricots à venir
- Pull Arabella de Ann McCauley en Drops Lace, coloris Lie de vin
- Gilet Sunnyside de Tanis Fiber Arts en Phildar Lambswool, coloris Paon.

Coutures en cours :
- Pyjama Moïse de Valantoine. En molleton Mondial Tissus et coton "raton laveur" La Droguerie
- Mocassins cuir d'A petit pas. Cuir de la Manu-Faktur

Coutures à venir :
- Blouse Carme de Pauline Alice ou blouse Pancake de Waffle Patterns en coton à carreaux kibrille d'Un Chat sur un fil
- Blouse Pancake de Waffle Patterns en voile de coton beige et orange de Mondial Tissus. (+smocks)
- Pyjama Moïse de Valantoine en molleton bleu marine d'Agnès B.

Smocks en cours :
- Gigoteuse en voile de coton beige et bleu marine de Mondial Tissus

Smocks à venir :
- Blouse Pancake de Waffle Patterns en voile de coton beige et orange de Mondial Tissus.
- Barboteuse des Intemporels pour bébé d'Astrid le Provost

lundi 21 mars 2016

254

Aujourd'hui du réchauffé, de la couture qui a presque fini moisie au fond d'un placard, le genre de couture que tu commences à fond la caisse et que tu délaisses beaucoup trop longtemps alors qu'il ne lui manque que 3 petits trucs pour être portée !


Cette veste Eagle - de Vanessa Pouzet - est sortie il y a déjà quelques temps (octobre 2014 exactement !) et dès sa sortie j'avais craqué. Il n'y a pas à dire, les photos sont canons et donnent vraiment envie de coudre et surtout porter cette veste.
Mais, bon, la doublure m'a fait peur et puis j'aime bien attendre un peu après la sortie d'un nouveau patron, histoire d'avoir des retours des couturières plus aventureuses que moi !
Je crois que j'ai bien fait d'attendre, car des retours il y en a eu, et pas forcement hyper emballés. De mémoire, il y avait des soucis au niveau de la compréhension de la pose de la doublure, des manches trop longues et beaucoup trop d'ampleur dans le dos !
J'ai donc laissé le PDF dans un coin de l'ordi, en attendant l'inspiration divine et le tissus adéquat. 


Et puis fin janvier 2015, Sandra a posté un super méga top pas à pas en photo sur le non moins super méga top site Master Class Couture. Il n'en fallait pas moins pour me décider !

Une virée chez mes dealers habituels de tissus et me voilà partit dans la folle aventure de la veste Eagle. Un certain samedi 24 janvier, je m'en rappelle encore très bien, car j'ai été prise d'une frénésie. Il fallait que je fasse tout, très vite. J'ai donc presque entièrement cousue cette veste dans la journée (et avec mon gros ventre de 8 mois de grossesse, ce fut un peu sport), cuisiné une vingtaine de pancakes vers 23h (une lubie de femme enceinte ^^) et diverses autres petites choses tout aussi inutiles. Le lendemain, je perdais les eaux et j'avais l'Héritier dans les bras le surlendemain.
Comme tu peux le comprendre, cette veste est associée à cette folle journée, à mon accouchement et donc à pleins de chouettes souvenirs.


Mais, vois tu, le samedi soir, je ne l'avais pas fini. Je l'avais enfin retournée, portée pour la première fois (et c'est très déstabilisant de coudre à 95% un vêtement sans pouvoir l'essayer en cours de route) et j'avais été très déçue du résultat. A cause du dos, beaucoup trop large, car j'avais totalement oublié d'enlever de l'ampleur dans le dos au moment de la découpe du tissus (merci le SNUFE !) Vraiment blasée après cette journée marathon couture, j'avais laissé la veste sur mon mannequin de couture, me disant qu'un bon coup de fer à repasser rendrait le résultat potable.
Et comme raconté plus haut, mes bras ont été très occupés les mois qui suivirent. Et javais beau passer devant cette veste régulièrement, je n'avais pas le courage de faire 10 points de couture à la main (pour fermer l'ouverture en bas) et repasser. Elle a fini dans un placard.

Et c'est lors d'un grand rangement de printemps, que je l'ai ressortie, il y a quelques jours. Plus d'un an après sa réalisation donc... Je crois que c'est la première fois que j'attends aussi longtemps pour finir une réalisation !
Une fois que le repassage et la couture à la main ont été faits, j'ai enfilé à nouveau cette veste. Et comme la dernière fois, elle ne tombe pas super bien. Tu le verra sur les photos, mais au niveau de la couture des côtés et dans le dos, il y a des plis pas très très jolis. Et cette ampleur est vraiment trop trop trop. Mais j'ai décidé que zut et flûte ! Ce n'était pas si grave que ça et que j'allais la porter. Surtout qu'avec ses deux grands pans, je la vois très bien en veste de portage pour futur coloc' ^^


Niveau tissus, j'ai trouvé le St Graal chez Toto. Du 100% synthétique, bleu marine, bien fluide avec un petit côté brillant et tout doux qui me plait vraiment. Ce qui est amusant c'est que le tissus est plein de petits trous trous. Mais en double ou avec une doublure on ne voit rien. Cette petite particularité rend la veste très légère et ne permet pas trop d'être portée en hiver. Je la porte en ce moment comme un gilet, et pour sortir avec un manteau de mi saison c'est parfait ! J'imagine qu'en été, le soir, elle doit être très agréable également.
La doublure vient aussi de Toto, 100% synthétique, bleu marine. Aucune originalité, pour cause de trous trous ! Sinon, le doré me faisait de l’œil.
J'ai mis du cuir bleu marine, au niveau des empiècements épaules. Il est issu d'une vieille chute, utilisée pour coudre un sac (jamais utilisé, hum hum...) Je suis assez fan du rendu, cela reste assez discret tout en donnant un côté un peu chic à la veste. Parce que le synthétique qui brille bien fait un peu cheap quand même !


Je vais avoir un peu de mal à te parler de la couture en tant que telle. Je n'en garde que très peu de souvenirs (comme le reste de cette journée frénésie d'ailleurs). Mais le pas à pas de Sandra m'a sauvé plus d'une fois, je crois que je n'ai presque pas suivi les instructions de Vanessa Pouzet, je n'ai pas trouvé ses dessins très clairs.
A part ça, et comme déjà dit plus haut, je n'ai pas aimé le fait de ne pas pouvoir essayer la veste pendant la couture, cela m'aurait surement permis de me rendre compte de l'ampleur du dos et de tailler ce qu'il faut avant de tout finir. Mais comme c'était ma première veste doublée, j'ai préféré suivre les étapes plutôt que de faire n'importe quoi. Pour avoir lu pas mal de blogs, il semblerait que la technique employée ne soit pas la plus classique, ce que je trouve un peu dommage. 


Je ne pense pas la coudre à nouveau, car je ne porte pas tellement ce genre de pièce et les deux pans du devant, qui font tout le charme de ce modèle, sont plus gênants qu'autre chose au quotidien. Surtout que les miens ne se mettent jamais comme sur les photos ou le dessin technique, c'est à dire repliés vers l'extérieur, non ils préfèrent rester non pliés et recouvrir mon ventre (pas du tout proéminent ^^) ce qui n'est pas très esthétique je trouve.


Quoi qu'il en soit, je suis en pleine période de vidage de dressing et d'utilisation ou de reconversion des vêtements non portés. Je lorgne sur tous mes tricots laissés à l'abandon avec l'idée de les détricoter pour ré-utiliser la laine. Quand aux coutures, il faut que je voie si j'arrive à récupérer assez de tissus pour faire autre chose avec, sinon, ça sera bye bye ! Je n'ai pas de pitié, mes placards débordent de vêtements qui ne me vont plus et j'attends avec impatience les 2 - 3 mois post accouchements, pour découvrir ma nouvelle silhouette et avoir enfin des vêtements qui me vont et me mettent en valeur !